Discussions Mythiques


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FCN - Saison 1978/79

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: FCN - Saison 1978/79   Sam 28 Juil - 12:20

11 Juillet 1978 : Tirage au sort des Coupes Européennes, en C1 Monaco affrontera le Steaua Bucarest en tour préliminaire, en C2 Nancy tombe sur les amateurs du Frem Copenhague, enfin pas de chance pour Nantes qui se voit opposer un grand d'Europe dès le 1er tour, le Benfica Lisbonne et sa star aux gants noirs Joao Alvès. Strasbourg est mieux loti avec les suédois d'Elfsborg.

Mercredi 19 Juillet 1978 : 1ère journée de championnat

Nantes 2-1 Laval
15937 spectateurs.
Arbitre : Mr Didier
Buts pour Nantes : Pécout 10' & Rampillon 65' sp
But pour Laval : Di Caro 81'

Nantes : Bertrand-Demanes - Bossis, Rio, Bargas, Tusseau - Michel, Sahnoun, Rampillon - Baronchelli, Pécout puis Picot (70'), Lacombe. Entr : J.Vincent.

Laval : Rose puis Simondi (10') - Simondi puis Miton (10'), Pérais, Arribart, Gauthier - Kéruzoré, Cougé, Delamontagne - Bourrebbou, Di Caro, Giachetti. Entr : M.Le Milinaire.

A l'issue de cette première journée le FCN est classé 6ème.[b]


Dernière édition par le Sam 28 Juil - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Sam 28 Juil - 12:28

Mardi 25 Juillet 1978 : 2ème journée

Monaco 2-1 Nantes
6241 spectateurs
Arbitre : M.Vigliani
Buts pour Monaco : Onnis (62' sp), Soler (80')
But pour Nantes : Péccout (73')

Monaco : Ettori - Zorzetto, Gardon, Courbis, Vitalis - Petit, Moisan, Noguès - Dalger, Onnis, Emon. Entr : L.Leduc
Nantes : Bertand-Demanes - Bossis, Rio, Bargas, Tusseau - Michel, Sahnoun, Rampillon - Baronchelli, Pécout, Lacombe. Entr :J.Vincent.

Premier déplacement et première défaite pour le FCN sur le terrain du champion de France en titre.
A l'issue de cette journée le FCN occupe la 10ème place (2 pts).
Valenciennes et Metz sont en tête avec deux victoires (4 pts). Les lorrains viennet de s'imposer au Parc des Princes (0-2) grâce à un but de l'ancien "vert" Synaeghel et à Zali. Les deux clubs parisiens (PSG et PFC) ferment la marche en fin de classement avec 0 point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mar 31 Juil - 11:49

Vendredi 28 Juillet 1978 : 3ème journée de championnat

A peine 3 jours après sa première défaite chez le champion de France, le FC Nantes fait à nouveau un difficile déplacement au stade de la Meineau. Le RC Strasbourg sous la baguette de Gilbert Gress est l'équipe montante du championnat de France comme en témoigne l'excellente 3ème place obtenue par les alsaciens la saison précédente tandis qu'ils étaient fraichement promus parmi l'élite.
Pour ses deux premiers matchs le Racing a d'abord battu Lyon à domicile (1-0) avant de partager les points à Laval (2-2). Avec 3 points il est 5ème au classement.

Strasbourg 2-1 Nantes
19301 spectateurs
Arbitre : M.Kitabidjan
Buts pour Strasbourg : Gemmrich (15'), Wagner (61').
But pour Nantes Baronchelli (7').

Strasbourg : Dropsy - Marx, Specht, Novi, Domenech - Deustchmann, Ehrlacher, Piasecki - Wagner, Tanter puis Vergnes (87'), Gemmrich. Entr : G.Gress
Nantes : Bertrand-Demanes - Bossis, Rio, Bargas, Tusseau - Michel, Sahnoun, Rampillon - Baronchelli, Pécout, Lacombe. Entr : J.Vincent.

Le public et la chaleur se sont donné rendez-vous pour cette rencontre au sommet du championnat de France. 30°Celsius et une Meineau archi-comble saluent l'entrée des joueurs.
Si Baronchelli donne rapidement l'avantage aux canaris à peine remis de leur défaite en principauté, Albert Gemmrich joue à nouveau le rôle de bourreau et de bête noire pour nos couleurs.
Depuis 4 ans Gemmrich a toujours marqué un but à Bertrand-Demane à la Meineau ! C'est donc logiquement de lui que vient l'égalisation alsacienne à peine 8 minutes après l'ouverture du score. La confiance n'aura finalement pas eu le temps de s'installer dans les rangs nantais et c'est finalement une nouvelle défaite que ramèneront les jaune et vert de ce périlleux voyage chez les cigognes après que Wagner leur aura porté le coup de grâce sur un débordement et un centre de Tanter.


Au terme de la 3ème journée le FC Nantes est 15ème (2 pts) tandis que Strasbourg est second (5 pts) derrière Metz (6 pts).
Le doute s'est installé sur les bords de l'Erdre. Certes les circonstances atténuantes existent :
Tout d'abord un calendrier de début de saison assez démentiel qui oblige les canaris à se déplacer chez deux des 3 meilleures équipes de la saison précédente. Ensuite 4 joueurs essentiels de l'effectif nantais n'ont quasiment pas eu de vacances puisqu'ils ont participé à la Coupe du Monde en Argentine à peine un mois plus tôt, il s'agit de Bertrand-Demanes, de Rio, de Bossis et du capitaine Henri Michel. Enfin la blessure de Loic Amisse ne permet pas à l'attaque nantaise d'avoir son rendement habituel malgré les bonnes prestations d'ensemble du jeune albigeois Guy Lacombe.
L'ambiance est donc morose chez les canaris, et l'on reparle à nouveau des performances d'Eric Pécout à la pointe de l'attaque.
Malgré un rendement qui ferait rougir plus d'un goléador de nos jours, Eric Pécout a régulièrement été discuté au sein de l'équipe nantaise. Chaque fois que les canaris peinent à inscrire plus d'un but par match c'est la même rengaine : "Pécout n'est pas assez mûr, pas assez vicieux, pas assez résistant." Ces reproches ont le don d'exaspérer Eric qui porte la sensibilité à fleur de peau. Pourtant il sait que sa réponse ne peut venir que du terrain et c'est donc sur celui-ci que Pécout s'applique à faire reconnaitre ses nombreuses qualités malgré la concurrence que s'évertue à lui mettre dans les pattes des dirigeants peu confiants en ses possibilités. Deux ans auparavant Pécout avait réussi à gagner ses galons et à dégouter Gadocha et Triantafilos pourtant pour lui le plus dur commence...

En fin de saison 77/78 déjà, les dirigeants nantais avaient approché un des meilleurs buteurs européens, l'autrichien Hans Krankl, mais le prix réclamé pour le transfert du Soulier d'Or Européen avait découragé les émissaires français.
Fin Juillet 1978, Robert Budzinski est chargé d'une nouvelle mission par ses patrons, trouver l'oiseau rare qui permettra au FC Nantes de retrouver son titre de champion de France et qui permettra au club de gagner enfin sa reconnaissance au niveau continental.
S'il est un pays que Bud a écrêmé en long et en travers c'est bien l'Argentine. C'est vers cette destination qu'il se dirige naturellement pour trouver le nouvel attaquant nantais.
C'est d'abord le nom de Norberto Daniel Outes qui est annoncé, mais le négociations n'aboutiront pas avec l'Independiente (on peut cependant supposer que les contacts pris serviront un an plus tard pour le transfert d'Enzo Trossero depuis la Roja).

Lundi 31 Juillet 1978 : Signature de Victor Trossero

Finalement c'est de Santa Fé que viendra la nouvelle terreur du football nantais. Il s'appelle Oscar Victor Trossero, il a 25 ans et possède un coup de rein irrésistible qui lui a rapporté le surnom de "El Puma". Le transfert côute 170 000 Dollars (75 Millions AF).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 1 Aoû - 7:29

Mardi 1er Aout 1978


Hier Pécout faisait franchement la gueule quand les journalistes sont venus le questionner sur l'arrivée imminente d' El Puma.

A la fin de l'entrainement Henri Michel a remotivé ses troupes : "Victoire impérative demain soir contre Reims".

Ensuite il a emmené Pécout, Baronchelli et Tusseau au Macumba pour se changer les idées un peu...

Dans la nuit on a appris la victoire de Boca Juniors en Coupe Intercontinentale (3-0 à Karlsruhe contre M'Gladbach après le 2-2 de Buenos Aires). Qu'est-ce qu'ils sont fort les xeneizes....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Sam 4 Aoû - 12:28

Mercredi 2 Août 1978 : 4 ème journée de Championnat

Nantes 2-0 Reims
12502 spectateurs
Arbitrage Mr Leloup
Buts pour Nantes : Lacombe (46') & Baronchelli (78').

Nantes : Bertrand-Demanes - Bossis, Rio, Bagas, Tusseau - Michel, Sahnoun, Rampillon - Baronchelli, Pécout, Lacombe. Entr : J.Vincent.

Reims : Laudu - Garceran, Buisset, Durand, Mathou - Pérignon, Jaffrès, Michelberger - Santamaria, Mauffroy, Shaller. Entr : D'Arménia.

C'est le soulagement qui régnait dans les vestiaires nantais du stade Marcel Saupin vers 22h15 mercredi soir. Le FC Nantes a tenté de se rassurer en mettant à la raison un adversaire qui, à l'évidence, n'était pourtant pas de taille à lui poser de gros problèmes en temps normal. Oui mais voilà les deux défaites enregistrées coup sur coup à Monaco puis à Strasbourg ont jeté le trouble dans la maison jaune. Il convenait donc de rapidement revenir aux bases qui ont fait la force des canaris ces dernières saisons.
Pourtant mon Dieu que la prestation d'Henri Michel et ses partenaires fut laborieuse en première mi-temps. Heureusement dès le début de la seconde période le jeune et virevoltant Guy Lacombe parvint à libérer les siens en ouvrant la marque. En fin de rencontre Baronchelli l'imitera pour donner un peu plus d'air à ses couleurs.
Une victoire qui vient à point nommé pour les hommes de Jean Vincent au terme d'une prestation qui n'a pas complètement rassuré les supporters.

Un nouveau périlleux déplacement atteint les canaris la semaine prochaine à Nimes sur un terrain qui ne leur a pas souvent réussi.

Dans les autres rencontres du jour, à signaler la nouvelle victoire du FC Metz (4 victoires en 4 matchs) qui s'est imposé (0-1) à Laval. Strasbourg créé la sensation en allant gagner sur le rocher Monégasque (0-2). Les lorrains et les alsaciens occupent respectivement les deux premières places du classement avec 8 points et 7 points. Nancy a balayé le Paris FC (5-1) mais a perdu Alain Merchadier (celui qui avait assassiné Angel Marcos quand il jouait chez les verts) victime d'une rupture du tendon d'Achille. Les nancéiens enregistre toutefois la signature de l'uruguayen Umpierrez censé renforcer l'attaque lorraine.

Sochaux écrase Angers (4-0) et Bastia en fait de même avec Nice (5-2).

Nantes occupe la 10ème place avec 4 points.

Vendredi 4 Août 1978

Michel Hidalgo annonce sa liste des bleus pour affronter Anderlecht en match amical. Sanchez (Nice) et Specht (Strasbourg) récupèrent le bénéfice de leur bon début de saison en étant appelés pour la première fois en équipe de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Ven 10 Aoû - 10:59

Mardi 8 Août 1978 : 5ème journée de Championnat

Nîmes 4-2 Nantes
8999 spectateurs
Arbitrage Mr Wurtz
Buts pour Nîmes : Marguerite (62' & 79'), Dussaud (3'), Mézy (68').
Buts pour Nantes : Baronchelli (11'), Lacombe (18').

Nîmes : Orlandini - Moretti, Devot, Mézy, Jouanne - Girard, Boyron puis Castagnino (45'), Gamouh - Dussaud, Marguerite, Luizinho. Entr : Noël.

Nantes : Bertrand-Demanes - Bossis, Rio, Bagas, Tusseau - Michel puis Bibard (86'), Sahnoun, Rampillon - Baronchelli, Lacombe, Amisse. Entr : J.Vincent.

Pour cette 5ème journée le FC Nantes se déplace au stade Jean Bouin antre des crocodiles nimois avant derniers du classement (3 défaites pour une victoire à domicile contre le champion de France monégasque lors de la première journée).
La rencontre démarre mal, Mr Wurtz le nijinski du sifflet vient de libérer les ardeurs nimoises depuis à peine 3 minutes que déjà le "grand" s'en va ramasser la pastèque au fond de ses filets...
Ce coup du sort est rapidement anihilé par le moustachu Baronchelli qui remet les deux équipes à égalité à peine huit minutes plus tard. Mieux même, un autre moustachu, Guy Lacombe (préféré à Pécout pour cette rencontre) donne l'avantage aux canaris. Un avantage que les jaune et vert préservent jusqu'à la pause.
En milieu de seconde période les nantais vont vivre 20 minutes d'enfer...
Les crocodiles déchainés scorent par trois fois, la défense des canaris est aux abois et une nouvelle défaite (la troisième en 5 rencontres) se profile à l'horizon.
En cet été 1978, le voyage à Nimes aura été une nouvelle fois terrible pour le FCN...
Au terme de la cinquième journée le FC Nantes occupe une peu honorable 13ème place avec 4 points.
Le Racing Strasbourg prend le leadership du championnat avec 8 points et une meilleure différence de buts que les lorrains du FC Metz qui viennent de connaitre leur première défaite de la saison (1-2 à domicile contre Lyon). A noter la superbe performance de Valenciennes qui s'en va gagner à Nice sur le superbe score de (3-4) avec notamment deux buts de Roger Milla. Festival offensif à Grimonprez Joris où le LOSC étrille Laval (5-3). Le Paris FC remporte sa première victoire devant Marseille (2-1). Enfin à Geoffroy Guichard, l'ASSE s'impose en fin de rencontre face à Nancy (3-2) grâce à un but de Rocheteau. Un drâme survient lors de ce match quand Michel Platini reste allongé sur la pelouse stéphanoise : bilan une triple fracture de la cheville qui tiendra le stratège des Bleus écarté des terrains pendant au moins 5 mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Lun 13 Aoû - 11:26

Samedi 12 Août 1978

Les bleus font leur rentrée par une petite victoire au Parc des Princes face à Anderlecht (1-0 but de Didier Six).Côté nantais seul le grand Max a joué cette rencontre.

La D3 va bientôt reprendre, la B du FCN tombe dans le groupe Ouest avec la A du Havre, la A du Mans et la A de Caen notamment.
Le petit Picot m'a l'air bien en jambe, il devrait planter pas mal cette saison. 8-)

Sinon hier j'ai été faire les courses avec maman. J'ai vu les nouvelles Hunga avec crampons moulés et semelles vertes..Ouah !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Le petit prince
Le mouton, c'est ma grande passion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2607
Age : 33
Lieu de résidence : Astéroïde B612
geek : 0
point : 2
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 15 Aoû - 3:59

Désolé de casser l'esthétisme de ton sujet Fonzie (de toute manière, tu es modo, tu fais ce que tu veux de ce message Sourire ) mais je voulais dire que c'était très intéressant cette rétro et je t'encourage à continuer Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 15 Aoû - 9:58

En fait c'est juste pour laisser une trace sur ce forum une fois que je serai mort...
Rudi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Le petit prince
Le mouton, c'est ma grande passion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2607
Age : 33
Lieu de résidence : Astéroïde B612
geek : 0
point : 2
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 15 Aoû - 14:06

Fonzie a écrit:
En fait c'est juste pour laisser une trace sur ce forum une fois que je serai mort...
Rudi
Mais d'ici là, tu nous aura fait toute l'histoire du fcn Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Ven 17 Aoû - 11:48

Vendredi 18 août 1978

Comme tous les ans je profite de la voiture des cousins de Normandie en vacances chez nous pour aller voir un match à Saupin.

Il fait beau ce vendredi soir d'été sur Nantes, le stade est bien garni et nous prenons place dans la tribune sud (attention aux piliers). Derrière nous, paisible, la Loire poursuit son voyage qui la mène des monts du Forez jusqu'à l'Atlantique dans lequel elle se jette entre les jambes du grand pont de Mindin inauguré quelques années plus tôt.

Les odeurs de grillades viennent chatouiller nos narines, une épaisse fumée blanche monte derrière la tribune ouest en provenance du canal Saint Félix. C'est parmi ce village marchand aux couleurs vives que nous avons trouvé quelques minutes plus tôt de quoi faire patienter nos estomacs qui réclament leur dû après un bel après-midi de baignade comme seules les plages de la Presqu'île guérandaise savent nous offrir durant ce beau mois d'août.

Les discussions à l'entrée du stade ont déjà démontré une certaine nervosité chez les supporters. Le début de saison calamiteux des maîtres de lieux ne fait que rappeler les conditions de la perte du titre de champion la saison dernière après une vaine course poursuite, les points perdus en début de saison 77/78 s'étaient avérés décisifs au moment du sprint final et les amoureux du FC Nantes ont la désagréable impression que l'histoire se répète.
Cette rencontre contre le LOSC est néanmoins l'occasion de fêter le retour à Saupin de celui auquel le FCN doit tant. José Arribas, après une saison ratée à l'OM, est le nouvel entraineur de l'équipe nordiste. On peut donc imaginer l'émotion qui doit l'envahir au moment de pénétrer sur la pelouse d'un stade qui résonne encore des exploits qu'il a grandement contribué à provoquer.
Le LOSC version Arribas a plutôt bien réussi son départ en championnat. Les néo-promus sont 5ème avec 3 victoires, 1 nul et 1 défaite, les Dogues possèdent la meilleure attaque (15 buts en 5 matchs). Les canaris sont prévenus, la partie ne sera pas facile.
Pour cette rencontre Jean Vincent est privé de Thierry Tusseau, il a donc fait appel au jeune Michel Bibard pour le supléer. Autre changement Baronchelli est replacé au milieu de terrain tandis qu'Omar Sahnoun démarre la rencontre sur le banc. En attaque, Vincent fait confiance à Guy Lacombe, Pécout et Amisse.
Dès le début du match on sent l'impatience gagner les rangs nantais et les gradins. Les canaris paraissent avoir perdu cette belle confiance qui les habite d'ordinaire sur leur pelouse fétiche.
Finalement au terme de 90 minutes sans réelle saveur, qui auront surtout permis de mettre en évidence les carences nantaises actuelles, l'arbitre renvoie tout le monde aux vestiaires sous les sifflets des 20000 spectateurs.
Certains crient "Arribas ! Arribas !" d'autres scandent le nom de Trossero. Jean Vincent baisse la tête et regagne le tunnel comme l'avait fait Eric Pécout à la 57' minute remplacé par Sahnoun. Les deux hommes se trouvent au centre de la tourmente qui est en train d'agiter les coulisses du FC Nantes en cette fin d'été 1978.

Nantes 0-0 Lille
19436 spectateurs
Arbitrage Mr Bancourt

Nantes : Bertrand-Demanes - Bibard, Rio, Bargas, Bossis - Baronchelli, Michel, Rampillon - Lacombe, Pécout puis Sahnoun (57'), Amisse. Entr : Jean Vincent.
Lille : Chemier - Dréossi, Denneulin, Besnard, Marsiglia puis Zagar (57') - Grumelon, Simon, Depraeter - Cabral, Pleimelding, Olarevic. Entr : José Arribas.

Lors de cette 6ème journée, le choc des leaders a largement tourné en faveur du RC Strasbourg qui a écrasé le FC Metz (3-0) devant 33000 spectateurs à la Meineau. L'OL a remporté la première manche du derby contre les stéphanois (2-0) grâce à dex buts marqués en fin de rencontre par Xuereb et Genet. Angers va s'imposer au Vélodrome (0-3) contre l'OM où rien ne va plus. Enfin au Parc des Princes le PSG et le Paris FC ne peuvent se départager dans le derby de la capitale (2-2) devant 25000 spectateurs. Au terme de la recontre JM Larqué renonce à ses fonctions d'entraineur du PSG. Il redevient simple joueur.
Le FC Nantes est 12ème avec 5 points, soit la moitié des points du RC Strasbourg. Mardi prochain les canaris s'en iront défier les verts à Geoffroy Guichard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 22 Aoû - 17:25

Mardi 22 août 1978 - 7ème journée de championnat

4 jours après leur piteuse sortie contre le LOSC à Saupin c'est un périlleux déplacement qui attend les canaris en quête de rachat.
Nous devons bien nous soumettre à l'évidence que le stade Geoffroy Guichard n'est pas un lieu qui nous réussit souvent en ces glorieuses années 70, de plus ce sont des verts viennent de subir l'affront d'un revers chez l'ennemi lyonnais, ils occupent la 8ème place avant cette 7ème journée et avec 7 points au compteur ils totalisent déjà deux points de plus que leur adversaire du jour.

Bref la tâche ne s'annonce guère aisée en cette soirée d'août dans le Forez.

Jean Vincent aligne pour la première fois sa recrue de l'intersaison, el Puma Victor Trossero, tandis que Denoueix prend la place de Bibard en latéral droit, Tusseau monte au milieu de terrain associé à Michel et Baronchelli (Rampillon en fait les frais et est relegué au banc des remplaçants). La surprise vient de la ligne d'attaque où Jean Vincent a décidé d'expérimenter une triplette Pécout-Trosséro-Amisse. Une équipe ambitieuse et censée porter le danger sur le but du mythique Ivan Curkovic.
Malheureusement le match tournera une nouvelle fois au désavantage des jaune et vert.
C'est tout d'abord l' "Ange Vert" Dominique Rocheteau qui ouvre le score après une demie-heure de jeu. Ensuite 10 minutes plus tard c'est Raynald Denoueix qui doit abandonner ses coéquipiers, pour le suppléer comme arrière droit Vincent fait appel à.....Guy Lacombe !!!
En seconde les locaux ne parviennent pas à faire le break et les canaris en profitent pour égaliser à 25 minutes du coup de sifflet final grâce à Eric Pécout.
Un nul dans le chaudron ne serait certainement pas une mauvaise affaire, c'est sans doute ce que doit se dire l'entraineur nantais à la 80' minute quand il décide de remplacer "el Puma" par un Rampillon plus concerné par les tâches défensives. Dans le même temps Robert Herbin "le Sphinx" change aussi ses batteries. Bernard Lacombe sort et la flèche calédonienne Jacques Zimako pénètre sur la pelouse. Trois minutes plus tard le sort du match a basculé, Jean-François Larios donne l'avantage aux siens (80'). Les nantais boiront même le calice jusqu'à la lie, Mr Vautrot accordant aux stéphanois que Larios encore lui ne se gêne pas pour transformer.


St Etienne 3-1 Nantes
26116 spectateurs - Arbitrage : M.Vautrot
Buts pour St Etienne : Rocheteau (30'), Larios (80' & 83'sp)
But pour Nantes : Pécout (65')

St Etienne : Curkovic - Janvion, Piazza, Lopez, Repellini - Larios, Santini, Elie - Rousey, Rocheteau, Lacombe (puis Zimako 80'). Entr : R.Herbin.
Nantes : Bertrand-Demanes - Denoueix (puis Lacombe 40'), Rio, Bargas, Bossis - Michel, Tusseau, Baronchelli - Pécout, Trosséro (puis Rampillon 80'), Amisse. Entr : J.Vincent


La défaite est consommée pour le FCN (la 4ème en 7 matchs) qui dégringole à la 16ème place à 7 points du leader Strasbourgeois qui a encore gagné à Lille (1-2) grâce à un but victorieux marqué par Raymond Domenech (!).
Par ailleurs l'OM a bien réagi en allant s'imposer à Furiani (un exploit à cette époque !), Sochaux explose (5-1) une équipe lyonnaise qui a tout donné dans le derby 4 jours plus tôt, le PSG va gagner à Nice (1-3).

Au classement Strasbourg caracole en tête avec 2 points d'avance sur son dauphin, les surprenants bordelais encore invaincus. St Etienne s'empare de la troisième place, le Paris FC, Laval et Nice ferment la marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Ven 21 Sep - 7:53

Bah alors ... la trêve est longue, là. Perplexe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 26 Déc - 16:43

La suite! Pacman énervé Question Rudi
Revenir en haut Aller en bas
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Mer 26 Déc - 20:01

Demain si j'ai un peu de temps je te promets de te raconter les débuts du Puma à Saupin.
Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Jeu 27 Déc - 13:30

Jeudi 24 août 1978

Sur Europe 1 Michel Hidalgo annonce la liste des joueurs retenus pour préparer la rencontre lors du premier match qualificatif à l'Euro 80 contre la Suède au Parc.On y retrouve les noms de 3 nantais : Rio, Bossis et Henri Michel.

Les joueurs sont bien sûrs heureux et profiteront du stage à Jouy en Josas pour se changer les idées mais en attendant leur esprit est entièrement obnubilé par le match du lendemain avec le FC Nantes.

Et quel match !
Les nantais reçoivent leurs voisins angevins pour une nouvelle édition du derby entre le SCO et le FCN.

Les supporters canaris, qui pour certains rentrent de vacances le teint hâlé par le soleil du Midi et de l'Andalousie, piafffent d'impatience de découvrir celui qui doit servir de détonateur à l'attaque nantaise : Victor Oscar Trossero dit "El dinamitero" dit aussi "El puma de Santa Fé".
Il va sans dire que pour cette rencontre la marge de manoeuvre des hommes Jean Vincent est étroite et que le versatile public de Marcel Saupin ne souffrira d'aucun nouveau faux pas d'Henri Michel et ses équipiers.

Pourtant l'affaire ne s'annonce pas si facile. Le SCO devance le FCN de 2 points au classement, fait suffisament rare à l'époque pour qu'il méritât d'être souligné. De plus les hommes d'Aimé Mignont restent sur deux victoires consécutives. Ils viennent de venir à bout d'une belle équipe valenciennoise (1-0) grâce à un but tardif de Princet qui a fait se lever les 10000 spectateurs du stade Jean Bouin. Quelques jours plus tôt ils avaient assommé un OM malade en allant s'imposer (0-3) sur la pelouse du stade Vélodrome.


C'est donc avec confiance et l'espoir de réaliser un exploit que les SCOistes parcourent la petite centaine de kilomètres qui séparent les deux cités ligériennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Jeu 27 Déc - 14:05

Sourire love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Jeu 27 Déc - 14:29

Merci Fonfon Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Jeu 27 Déc - 15:01

Vendred 25 août 1978 - 8ème journée de championnat

Comme à leur habitude la vingtaine de milliers de supporters qui sont venus à Saupin ce soir là ont assisté au match de lever de rideau opposant la D3 ou la DHà des équipes venues du grand Ouest. Les connaisseurs ont tenté de découvrir les nouvelles perles d'un centre de formation florissant cherchant des qualités chez certains de ces jeunes joueurs qui composaient inévitablement les réserves nantaises.
Mais c'est avec encore plus de curiosité qu'ils ont attendu de voir leurs protégés venir s'échauffer à quelques mètres devant eux.

Un joueur est particulièrement l'objet de tous les regards, chacun de ses gestes est disséqué durant son échauffement.
Déjà nous sommes rassurés par son toucher de balle...sud américain.
El Puma sait à peu près tout faire avec un ballon et comme c'est un malin il en profite pour épater un peu la galerie et se mettre déjà dans la poche les supporters de son nouveau club.

Il est à peine 20h30 lorsque cette fois, ça y est ....

Quelques instants plus tôt le speaker a énuméré les titulaires appelés à composer le FCN de ce soir, quand il a prononcé le nom du gaucho les populaires ont réagi vivement, manifestant ainsi tous les espoirs du peuple jaune soucieux de voir son équipe commencer enfin sa saison.

Henri Michel suivi de ses 10 partenaires vêtus du maillot floqué Europe 1 sort du vestiaire, il gravit les quelques marches qui le séparent de la pelouse tel une montée au paradis. Après quelques pas, la troupe nantaise s'élance en courant vers le centre du terrain précédée des trois arbitres. Les joueurs s'alignent et saluent la tribune d'honneur avant de se retourner vers la tribune Sud.

Il est là... brin de poil, cheveu long, moustache fournie, notre nouveau goléador nous salue !





Ce match est pour nous. Il ne peut en être autrement et il n'en sera pas autrement...

Pour cette rencontre Jean Vincent a reconduit la même équipe qui s'est inclinée à Geoffroy Guichard quelques jours plus tôt. L'expérience Guy Lacombe comme arrière droit est reconduite tandis que Rampillon reste sur le banc de touche. Le FC Nantes joue alors avec deux avant-centres : Pécout et Trossero. Amisse est chargé de mettre comme d'habitude le feu à l'aile gauche nantaise tandis que Baronchelli recule au milieu.
Côté angevin, on retrouve un ancien nantais : René Le Lamer, parti trop vite de Nantes en début de carrière, le choix d'un départ qu'il assumera mais qu'il regrettera également au vu du parcours du FCN depuis qu'il ait décidé de changer d'air se croyant barré en équipe première.


Un autre ex-canari figure lui aussi dans l'effectif angevin, le gardien JM Fouché prédécesseur de JP Bertand-Demanes dans les cages jaune et verte. Le natif de Paulx (44), en fin de carrière, occupe malheureusement un poste de doublure depuis le début de saison, c'est donc logiquement le titulaire Pascal Janin (actuel entraineur du Stade Brestois) qui se poste entre les poteaux angevins.



Rapidement la supériorité nantaise devient manifeste. On joue la 34ème minute lorsque Bruno Baronchelli ouvre la marque, son 4ème but de la saison.
Ouf, semblent se dire les supporters nantais encore refroidis par la dernière sortie des canaris à domicile.

On approche maintenant doucement de la mi-temps lorsque sur une nouvelle attaque nantaise, l'arbitre Ottorino Di Bernardo (41 ans, comptable) indique le point de pénalty.
Gilles Rampillon absent le stade s'attend à voir Patrice Rio se charger de la peine capitale.
Il n'en est rien, le Puma se saisit du ballon et le place sur le point marqué à la craie.
Il se recule de quelques pas, fait face au gardien angevin et aux populaires.
Le stade retient son souffle.....l'argentin s'élance et.........crucifie le portier !

Nous chavirons de bonheur !



O-V Trossero, ici contre le Paris FC


Oscar-Victor Trossero ouvre maintenant ses deux bras qui paraissent nous faire l'offrande de ce but. Il passe derrière le but et vient à la rencontre des supporters heureux tandis que ses équipiers viennent maintenant l'étreindre de leurs bras charnus.
Sourire
2-0 pour Nantes !

A peine remis de ces émotions que l'arbitre renvoie tout le monde au vestiaire tandis que certains se précipitent déjà pour s'envoyer quelques muscadets derrière la cravate à Malakof.

La partie semble gagnée, et la seconde période s'écoule tranquilement, trop tranquilement sans doute...Le public de Saupin, sevré de bon football depuis le début de la saison, en demande plus à ses canaris adorés.
Il va être servi...

76' : Pécout se rappelle au bons souvenirs de J.Vincent histoire de lui rappeler qu'il sait lui aussi marquer des buts (son 4ème de la saison à lui aussi).

A peine 2 minutes plus tard, 78', O-V Trossero montre à tout le monde que sa réputation de goléador n'est pas usurpée. Il inscrit le 4ème but d'une équipe libérée dorénavant.

Un doublé pour des débuts à domicile n'est-ce pas merveilleux ?

ça l'est assurément, mais que dire d'un triplé ?

C'est de la folie, on joue la 80' et le Puma de Santa Fé sort une nouvelle fois ses griffes pour inscrire le cinquième but nantais, son troisième personnel !

Ce mec n'est plus un joueur de foot, c'est Dieu, notre nouveau Dieu, nous l'adorons déjà.

Saupin rugit de plaisir...il vit à nouveau un grand soir, une de ces nuits qui vont entrer dans la légende du Football Club de Nantes.

Il est temps pour les angevins que le match se termine.

5-0 score final.

Nous pouvons quitter le stade et rentrer chez nous rassurés, le FCN est de retour !


FC Nantes 5-0 SCO Angers
17876 spectateurs - Arbitrage : M.Di Bernardo
But pour Nantes : Baronchelli (34'), Trossero (43' sp, 78' & 80'), Pécout (76')

Nantes : Bertrand-Demanes - Lacombe, Rio, Bargas, Bossis - Michel, Tusseau, Baronchelli - Pécout, Trosséro, Amisse. Entr : J.Vincent

Angers : Janin - Felci, Citron, Brulez, Le Lamer - Amersek, Petiteau, Cassan - Gonfalone, Félix, Princet. Entr : A.Mignot


Cette victoire fait du bien. Outre qu'elle permet aux nantais de dépasser au goal average leurs adversaires du soir, les résultats sur les autres stades sont favorables. Le leader alsacien s'est fait accroché à domicile (0-0) par de solides nîmois, Bordeaux a connu sa première défaite de la saison à Laval (3-1), St Etienne a été contraint de partager les points au Parc des Princes (1-1) devant 47000 spectateurs. Lors de cette rencontre JM Larqué a rechaussé les crampons, c'est un autre ancien vert, Dominique Bathenay, qui a égalisé pour les parisiens.Cette rencontre marque aussi un petit évènement et un nouveau record. A la mi-temps Robert Herbin, le coach stéphanois est contraint de faire sortir Rocheteau dit "l'ange vert". Apparait alors sur la pelouse du Parc un gamin âgé de 15 ans et 309 jours. On n'avait jamais vu cela. Le minot se nomme Laurent Paganelli.


A peine 16 ans....très précoce....sans doute trop précoce !

Le derby lorrain a aussi accouché du même score (1-1) entre messins et nancéiens, Bastia est corrigé à Nungesser où VA s'impose (3-0) dont un doublé de Roger Milla, enfin Lyon a écrasé Nice (4-0). Les azuréens s'enfonçant à la dernière place du classement.

Place maintenant à une mini-trêve internationale pour permettre le rassemblement de l'équipe de France en vue du France-Suède du 1er Septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Fonzie
Imperfecto
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3835
Lieu de résidence : près du flip
Sexe : ouais
geek : 0
point : 5
Date d'inscription : 18/08/2005

MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   Ven 28 Déc - 17:22

L'été se termine.

Nous avons encore du sable entre nos doigts de pied qu'il est bientôt temps de penser à la rentrée des classes. Cette période coincide aussi avec la reprise de l'entrainement programmée, comme de coutume, le premier mercredi suivant la rentrée.

En attendant comme au début de chaque mois j'attends avec impatience la parution de mon mensuel préféré.

Enfin il arrive !
Sourire

C'est un gros plan de la tête du bastiais Johnny Rep qui fait la couverture du n°33 avec ce titre : "Rep : une star".

vachement original....Perplexe
La rédaction doit sans doute encore avoir la tête aux vacances pour nous avoir pondu un titre aussi....bref !

Bon pas de temps à perdre, je prends mon mag et ma serviette et je file à la plage pour le dévorer...

Ce qu'il y a de bien à cette époque de l'année c'est qu'on peut avoir la moitié de la plage pour soi tout seul !
Sourire
A peine installé sur le sable chaud, je tourne la première page...

Les interview de Onze : Henri Michel à coeur ouvert

Sourire

Allez comme je suis un mec sympa, je vous l'offre cette interview.
Clin d'oeil







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://memoirescanaris.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FCN - Saison 1978/79   

Revenir en haut Aller en bas
 
FCN - Saison 1978/79
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Saison 1978-1979] Division 3, groupe Centre
» QUELIN (1978-1979)
» Shaun Hegarty
» Saison 1978/1979 - N1 (Pro A)
» [Saison 1977-1978] Division 3, groupe Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discussions Mythiques :: Forum :: StatsFCNA-
Sauter vers: